Immunothérapie et allergie alimentaire, nouveau traitement

Etienne Bidat.

Une grande nouveauté en allergie alimentaire, l’immmunothérapie (IT)

Chez les enfants ayant une allergie alimentaire persistante, le seul traitement disponible était le régime d’éviction de ou des aliments incriminés et des produits dérivés. Ce régime est difficile, parfois carencé et marginalise ces enfants (cantine, goûter d’anniversaire…). Le risque d’accident allergique est non négligeable, les aliments en cause entrant souvent dans la composition de très nombreux produits industriels. Ce risque potentiel oblige ces enfants à avoir sur eux en permanence une trousse d’urgence. Pour ces enfants présentant une allergie alimentaire persistante, l’immunothérapie est activement étudiée. Certaines techniques sont déjà rentrées dans la pratique courante des équipes rompues à l’allergie alimentaires de l’enfant, d’autres sont en cours d’évaluation.

L’IT aux aliments une pratique ancienne en France

L’immunothérapie (IT) aux aliments est une pratique ancienne en France avec une première observation rapportée en 1956. En Italie, à partir des années 1980, Patriarca a publié de nombreuses observations [2-4].

L’IT aux aliments une efficacité prouvée

Plus récemment, pour le lait de vache, des séries [5, 6], puis des essais randomisés ont récemment confirmé l’intérêt de l’IT [7-10]. Cette intervention thérapeutique est une opportunité majeure pour améliorer la qualité de vie des patients présentant une allergie alimentaire persistante [11].

Différents schéma de traitement

L’IT aux aliments a été essayée par voie sous cutanée, par voie orale avec une progression très lente ou par une technique accélérée, par voie sub-linguale, par voie épicutanée. L’aliment peut être administré sous forme native (aliment naturel), modifiée par la chaleur, ou sous forme de protéines alimentaires recombinantes modifiées  [12].

Qualité de vie des enfants

Pour les enfants présentant une allergie alimentaire persistante, l’immunothérapie est une opportunité majeure pour améliorer la qualité de vie de ces patients. Certaines techniques sont déjà rentrées dans la pratique courante des équipes rompues à l’allergie alimentaires de l’enfant, d’autres sont en cours d’évaluation.

RÉFÉRENCES

  1. Pasteur Vallery Radot, Blamoutier P. Un cas d’allergie au lait avec phénomène de grand choc chez un adulte. Sem Hôp Paris 1956;32:2841-3.
  2. Patriarca C, Romano A, Venuti A, Schiavino D, Di Rienzo V, Nucera E, Pellegrino S. Oral specific hyposensitization in the management of patients allergic to food. Allergol Immunopathol. 1984;12:275-81
  3. Poisson A, Thomas G, Jean-Landais N, Giaufre E. Accoutumance rapide par voie orale au lait de vache dans un cas d’allergie alimentaire sévère chez l’enfant. Rev fr Allergol 1987;27:31-2
  4. Meglio P, Bartone E, Plantamura M, Arabito E, Giampietro PG. A protocol for oral desensitization in children with IgE-mediated cow’s milk allergy. Allergy 2004;59:980-7
  5. Staden U, Blumchen K, Blankenstein N, Dannenberg N, Ulbricht H, Dobberstein K, Ziegert M, Niggemann B, Wahn U, Beyer K. Rush oral immunotherapy in children with persistent cow’s milk allergy. J Allergy Clin Immunol 2008;122: 418-9
  6. Staden U, Rolinck-Werninghaus C, Brewe F, Wahn U, Niggemann B, Beyer K. Specific oral tolerance induction in food allergy in children: efficacy and clinical patterns of reaction. Allergy 2007;62:1261-9
  7. Morisset M, Moneret-Vautrin DA, Guénard L, Cuny JM, Frentz P, Hatahet R, Hanss Ch, Beaudouin E, Petit N, Kanny G. Oral desensitization in children with milk and egg allergies obtains recovery in a significant proportion of cases. A randomized study in 60 children with cow’s milk allergy and 90 children with egg allergy. Eur Ann Allergy Clin Immunol 2007;39:12-9
  8. Longo G, Barbi E, Berti I, Meneghetti R, Pittalis A, Ronfani L, Ventura A. Specific oral tolerance induction in children with very severe cow’s milk-induced Reactions. J Allergy Clin Immunol 2008;121:343-7
  9. Skripak JM, Nash SD, Rowley H, Brereton NH, Oh S, Hamilton RG, Matsui EC, Burks AW, Wood RA. A randomized, double-blind, placebo-controlled study of milk oral immunotherapy for cow’s milk allergy. J Allergy Clin Immunol 2008;122:1154-60.
  10. Longo G, Berti I, Barbi E. To throw the baby out with the bathwater: double blinding for specific oral tolerance induction. Allergy 2007;62:82
  11. Skripak JM, Sampson HA. Towards a cure for food allergy. Current Opinion in Immunology 2008;20:690-6.
  12. Kerzl R, Simonowa A, Ring J, Ollert M, Mempel M. Life-threatening anaphylaxis to kiwi fruit: protective sublingual allergen immunotherapy effect persists even after discontinuation. J Allergy Clin Immunol 2007;119:507-8.
  13. Enrique E, Pineda F, Malek T, Bartra J, Basagaña M, Tella R, Castelló JV, Alonso R, de Mateo JA, Cerdá-Trias T, San Miguel-Moncín Mdel M, Monzón S, García M, Palacios R, Cisteró-Bahíma A. Sublingual immunotherapy for hazelnut food allergy: a randomized, double-blind, placebo-controlled study with a standardized hazelnut extract. J Allergy Clin Immunol 2005;116:1073-9.
  14. Laubach SS, Steele P, Kamilaris J, Pons LA, Kulis M, Sch reffer W, Burks AW. Safety of sublingual immunotherapy for peanut allergy (abst). J Allergy Clin Immunol 2008;121: S96.
  15. Fernández-Rivas M, Garrido Fernández S, Nadal JA, Díaz de Durana MD, García BE, González-Mancebo E, Martín S, Barber D, Rico P, Tabar AI. Randomized double-blind, placebo-controlled trial of sublingual immunotherapy with a Pru p 3 quantified peach extract. Allergy 2009;64:876-83.
  16. De Boissieu D, Dupont C. Sublingual immunotherapy for cow’s milk protein allergy: a preliminary report. Allergy 2006;61:1238-9
  17. Skripak JM, Wood RA. Mammalian milk allergy : avoidance stratégies and oral desensitization. Curr Opin Allergy Clin Immunol 2009; 9;259-64.

 

 

Publié le 15 avril 2013 - Mis à jour le 15 avril 2013