Psychologie et asthme

 

© Dr Etienne Bidat


E.BIDAT, JF. d’IVERNOIS, les dessous de la maladie asthmatique.

Pendant de nombreuses années les facteurs déclenchants des exacerbations de la maladie asthmatique ont provoqué des conflits entre les différentes spécialités: l’allergologue ne voyait que l’allergie, le pneumologue n’envisageait que l’hyperréactivité des bronches, et le psychosomaticien n’insistait que sur la dimension émotive. Les parents d’enfants asthmatiques étaient bien perplexes car depuis longtemps ils avaient compris que les facteurs déclenchants des crises d’asthme étaient souvent multiples: facteurs allergiques bien évidemment, mais aussi effort, infections, polluants, changements météorologiques, et facteurs émotifs. Les parents qui avaient «découvert» avant les médecins la dimension plurifactorielle du déclenchement des crises hésitaient à parler de ces facteurs multiples (dont émotionnels) avec le médecin qui prenait en charge leur enfant asthmatique, ils avaient repéré que chaque spécialité restait enfermée dans son domaine. Et pourtant les parents d’enfants asthmatiques désiraient parler de ces multiples facteurs et en particulier de la dimension émotive.

Heureusement depuis quelques années la dimension plurifactorielle de la maladie asthmatique (dont la dimension émotive) est admise par la communauté médicale ; elle est bien soulignée dans les conférences d’experts. Sa place et son importance se précisent avec les «recommandations» successives. En 1995 les experts indiquent timidement « le stress émotionnel peut être un facteur déclenchant d’exacerbations asthmatiques… cela dit, il est important de noter que l’asthme n’est pas un syndrome psychosomatique ». Dès 1997 les experts notent l’importance du stress et des facteurs psychologiques dans l’asthme, tout en signalant que leur place n’est pas encore parfaitement définie.

Quelle que soit sa spécialité, le médecin qui prend en charge un enfant asthmatique est donc informé de cette possible participation émotive dans le déclenchement des exacerbations de l’asthme. Ce médecin doit pouvoir en parler, et doit, de notre avis, inciter une discussion sur ce sujet avec les parents. Dans notre pratique pour faciliter et initier la discussion avec les parents d’enfants asthmatiques sur la dimension plurifactorielle des facteurs déclenchants nous laissons toujours en évidence sur notre bureau une planche de dessin qui représente ces différents facteurs. Les parents reçoivent ainsi une information et s’autorisent plus facilement à aborder les différents aspects en cause dans le déclenchement de la crise, et tout particulièrement les facteurs émotifs.

Les facteurs déclenchants des crises d’asthme sont multiples: facteurs allergiques bien évidemment, mais aussi effort, infections, polluants, changements météorologiques, et facteurs émotifs …

 

 

Publié le 15 avril 2013 - Mis à jour le 15 avril 2013