Allergie au lait de chèvre et de brebis : pièges, astuces et conseils

 

Catherine Feuillet-Dassonval, Bénédicte Rossignol, Thérèse Baranes,
Henri Sabatié-Garat, Etienne Bidat.

L’allergie alimentaire au lait de chèvre ou de brebis sans allergie au lait de vache est de plus en plus fréquente (1). Nos patients ou leurs parents nous rapportent régulièrement des incidents ou accidents en rapport avec du lait de chèvre ou de brebis caché dans des préparations traditionnellement à base de lait de vache. Afin de d’en faire bénéficier tous les patients présentant cette allergie alimentaire, nous avons souhaité proposer une liste de conseil issue de notre pratique, enrichie par les observations des familles. .

Conseils pour les allergiques

En cas d’allergie au lait de chèvre ou au lait de brebis, il faut éliminer tous les produits fabriqués à partir de ces laits. Si vous avez présenté une réaction avec un seul de ces laits, il faut éliminer les deux (chèvres et brebis) en raison de réactions croisées qui sont constantes.

Les allergènes des laits de chèvres et de brebis sont puissants, une très petite quantité de ces laits peut suffire à déclencher une réaction.

Les fromages à base de lait de chèvre et de brebis (feta, roquefort, ossau iraty…) sont faciles à repérer et donc à écarter au rayon fromage. Il faut cependant se méfier des fromages de vache non AOC car ils ont pu être contaminés dans des cuves ayant contenu auparavant des laits de chèvre ou de brebis. Il faut se méfier des fromages à la coupe, le couteau peut être contaminé par un fromage de chèvre ou de brebis.

L’étiquetage des denrées alimentaires ne fait pas obligatoirement figurer dans la liste des ingrédients le lait de chèvre et de brebis. Il faut se méfier de toutes les préparations alimentaires, emballées ou non, qui peuvent contenir du lait de chèvre ou de brebis masqué.

Exemples de formes « pièges » (liste non exhaustive) :

  • Pizza, Tartiflettes où le fromage de chèvre est utilisé parfois comme renforçateur de goût, sans être « déclaré » par le restaurateur ou le fabriquant.
  • Escalopes « cordon bleu »
  • Certaines ravioles dîtes de Romans
  • Quiches de boulangerie faites parfois avec du fromage Valencay
  • Croque-monsieur dont le fromage peut être de l’Etorky
  • Certaines glaces qui peuvent être fabriquées avec du lait de vache contaminé
  • Certains fromages fondus
  • Moussaka
  • A titre anecdotique, certains bonbons mexicains en contiennent également.

Conseils d’ordre général :

  • Attention au plateau de fromage avec un couteau qui coupe tous les fromages.
  • Attention à la cohabitation des fromages dans le frigo (exemple, un roquefort coule dans une assiette à fromage et contamine le fromage voisin).
  • Ne pas consommer de fromage en dehors du domicile (restaurant, voyage,
    étranger, mondanité).

Il faut comprendre fromage au sens large : fromage (le plat) préparation fromagère (par exemple Kiri, Vache qui rit), petit four, plat cuisiné.

  • En voyage se documenter sur la composition des fromages de la région et ses traditions culinaires.http://fr.wikipedia.org/wiki/Fromages_au_lait_de_chèvre
    ou http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Fromage
  • En milieu scolaire : déclarer ses allergies ; obtenir la composition du plat préparé par une mère pour toute la classe (goûter, etc.).
  • Au restaurant : donner sa liste d’ingrédients interdits à faire suivre au chef (les restaurateurs sont généralement très compréhensifs pour peu qu’ils soient avisés).
  • Chez des amis : passer un coup de fil avant le dîner.
  • Avoir toujours à disposition sa trousse d’urgence.


Résumé/Abstract de Medline
(cliquez ici pour accéder à la base de données Medline)

Ah-Leung S,* Bernard H,* Bidat E, Paty E,
Rancé F, Scheinmann P, Wal JM.

Laboratoire d’Immuno-Allergie Alimentaire INRA, CEA-Saclay, Gif sur Yvette, France.

BACKGROUND: Cow’s milk (CM) allergy is the most frequent cause of food allergy in infants. Most children who are allergic to CM are also sensitized to whey proteins and/or to the casein fraction and many of them cannot tolerate goat’s or sheep’s milk (GSM) either. Conversely, the GSM allergies that are not associated with allergic cross-reactivity to CM are rare.

METHODS: Twenty-eight children who had severe allergic reactions, including anaphylaxis, after consumption of GSM products but tolerated CM products were recruited in a retrospective study. Whole casein and whey proteins were fractionated from CM and GSM. beta-Lactoglobulin and the different caseins were isolated, purified and used to perform enzyme allergosorbent tests (EAST) and EAST inhibition studies with the sera of the allergic children.

RESULTS: Clinical observations, skin prick testing and immunoglobulin (Ig)E-binding studies confirmed the diagnosis of GSM allergy without associated CM allergy. EAST determinations demonstrated that GSM allergy involves the casein fraction and not whey proteins. Cow’s milk caseins were not at all or poorly recognized by the patient’s IgE, while alphaS(1)-, alphaS(2)- and beta-caseins from GSM were recognized with a high specificity and affinity. In all cases, increasing concentrations of CM caseins failed to inhibit the binding of patient’s IgE to sheep or goat milk caseins, whereas this binding was completely inhibited by GSM caseins.

CONCLUSIONS: The characteristics of GSM allergy differ from those of the CM allergy because it affects older children and appears later. CM products do not elicit any clinical manifestation in GSM allergic patients, whereas CM allergic patients, usually cross-react to GSM. In all the GSM allergic children, the IgE antibodies recognized the caseins but not the whey proteins. Moreover, IgE specificity and affinity was high to GSM and lower to CM caseins despite their marked sequence homology. Doctors and allergic individuals should be aware that GSM allergy requires a strict avoidance of GSM and milk-derived products because reactions could be severe after ingestion of minimal doses of the offending food.

PMID: 17002714

RÉFÉRENCES

  1. Ah-Leung S, Bernard H, Bidat E, Paty E, Rancé F, Scheinmann P, Wal JM. Allergy to goat and sheep milk without allergy to cow’s milk. Allergy. 2006 Nov;61(11):1358-65. PMID: 17002714

 

 

Publié le 15 avril 2013 - Mis à jour le 6 décembre 2016