Eczéma professionnel

 

© Dr Pascal Charpentier 01/05/98

J’ai un eczéma au niveau des mains qui se calme en été durant mes congés annuels et qui récidive dès que je travaille ( je suis coiffeuse), peut-il s’agir d’un eczéma professionnel ?

Oui :

Le propre d’un eczéma professionnel est de survenir à l’occasion ou du fait du travail, nul besoin d’avoir un terrain prédisposé pour cela (bien que cela le favorise), cependant parlez-en à votre dermatologue et/ou allergologue et votre médecin du travail, ceux-ci pourront éventuellement préciser par des tests cutanés spécifiques si cet eczéma est bien de nature professionnel.

Quelles sont les caractéristiques les plus fréquentes des eczémas professionnels ?

  • Ils surviennent lors du travail et régressent lors de l’arrêt de celui ci (congés).
  • Ils atteignent plus particulièrement les mains , les avant-bras et les bras, parfois les paupières, mais aussi les jambes et les pieds dans certaines professions.

Quelles sont les professions les plus touchées par les eczémas professionnels ?

  • Les maçons et professionnels du bâtiment (carreleur) par allergie au chrome ou au cobalt contenu dans le ciment.
  • Les coiffeurs et coiffeuses par allergie aux liquides de permanentes, à l’eau oxygénée, aux parfums ainsi qu’aux instruments (nickel et chrome) et aux gants.
  • Les fabricants ou utilisateurs de matières plastiques, colles ou peintures utilisant des résines époxydes, des résines acryliques, des polyuréthanes ou des résines formol-urée.
  • Les professions de santé par allergie aux instruments (nickel, chrome), mais aussi à certains antiseptiques (ammoniums quaternaires), certains antibiotiques (aminoglycosides), certains désinfectants (eau de javel) et bien sûr au latex des gants chirurgicaux.
  • Les professions de l’agriculture par allergie aux nombreux produits phytosanitaires utilisés ou directement à certains végétaux (artichauts).

Que faire en cas d’eczéma professionnel ?

L’important est d’éviter de retoucher le produit en cause. En effet, la récidive est quasi systématique dès que l’on touche le produit sensibilisant.

Pour cela parlez-en à votre médecin du travail qui étudiera avec vous les différentes possibilités :

  • Changement de produit dans l’entreprise s’il en existe un similaire utilisable dans votre activité.
  • Protection par crèmes barrières cutanées et/ou gants si nécessaire.
  • Soins dermatologiques après consultation dermatologique.
  • Eventuelle déclaration de maladie professionnelle ou à caractère professionnel si vous le jugez nécessaire.

Dans les cas les plus graves, la seule solution est un changement de poste de travail d’où l’intérêt de la déclaration en maladie professionnelle, qui permet de prendre en charge le reclassement et une nouvelle formation professionnelle par l’intermédiaire d’organismes spécialisés

Quelles sont les précautions à prendre en fonction de la profession et en cas de risque d’eczéma professionnel (terrain prédisposant ou profession prédisposante) ?

Eviter tout contact avec le produit allergisant s’il est connu ( d’où l’intérêt d’une consultation de pathologie professionnelle) que ce soit au travail ou à la maison (nettoyage ou bricolage)

En fonction de la profession les conseils suivants sont à respecter :

  • Mécaniciens : utilisez une crème barrière protectrice anti-salissure, et aussi lors de l’utilisation des huiles de coupe. Ne vous lavez jamais les mains au white spirit, à l’essence ou autres solvants , utiliser une crème ou un savon spécialisé d’autant plus efficace si vous avez utilisé une crème barrière protectrice avant le travail. Utilisez si nécessaire des gants adaptés en fonction de la tâche, certains gants sont perméables aux solvants, d’autres non.
  • Professions de l’agro-alimentaire et de santé : utilisez des gants en vinyl ou en néoprène si vous êtes allergique au latex, ainsi qu’une crème barrière protectrice en plus des gants, voire des sous-gants en coton si vous devez porter longtemps vos gants.
  • Maçons et professions du bâtiment : lavage des mains avec un savon surgras ou spécialisé, pas de lavage avec des solvants ou de la lessive « St Marc », évitez les gants en cuir (chrome). Utilisez plutôt des gants en vinyl, ne jamais manipuler le ciment à mains nues (risque caustique et d’eczéma). Entretien des mains avec des crèmes émollientes après le travail.
  • Coiffeurs : utilisez un savon surgras, plus une crème protectrice à appliquer toutes les 2 ou 3 heures. Utilisez des gants en vinyl pour les shampoings, permanentes et soins divers des cheveux. Utilisez une crème régénératrice après le travail.

 

 

Publié le 15 avril 2013 - Mis à jour le 15 avril 2013