Arachide, allergie, conseils alimentaires

 

© Dr Fabienne Rancé, Diététicienne S. Bermond 15 septembre 2003
Mise à jour par E. Bidat  le 23 septembre 2013

La cacahuète, appelée arachide :

La cacahuète, appelée arachide en raison de son nom latin  » Arachis hypogea « , appartient à la famille des légumineuses comme le soja, les pois, les lentilles, les fèves, les haricots et le lupin. L’allergie associée aux différentes légumineuses est rare (sauf le lupin ). L’allergie à l’arachide est associée une fois sur deux à une allergie aux fruits à coque (noix, noisette, amande, pistache, pignon, noix de cajou, noix du Brésil…). Le régime est à définir par les tests allergologiques appropriés.

Certaines huiles d’arachide non raffinées  contiennent les allergènes de la cacahuète. Ces huiles pourraient donc être allergisante. Néanmoins, la quantité d’allergène contenue dans l’huile est minime. L’huile d’arachide est tolérée par la majorité des allergiques à l’arachide.
L’d’arachide présente dans une huile est toujours spécifiée (voir étiquetage et allergie alimentaire). Ainsi s’il est indiqué huile végétale sans spécifier (arachide), on peut être certain que l’huile n’est pas à base d’arachide.

L’arachide est principalement consommée sous forme grillée et salée. L’arachide peut subir divers procédés de transformation pour l’enrichir en protéines et améliorer ses caractéristiques. Elle peut être présente dans de nombreux produits industriels : céréales, gâteaux, pains, produits de grignotage, glaces et entremets, laits et dérivés, substituts de viande et charcuteries.

 

En cas d’allergie à la cacahuète (arachide),
supprimer de l’alimentation

Les aliments suivants :

  • cacahuètes grillées, salées
  • beurre de cacahuète
  • les plats contenant de la cacahuète

Le degré d’éviction de la cacahuète est variable d’un allergique à l’autre. Néanmoins, il est rare d’avoir à supprimer les aliments  » fabriqués dans un atelier qui utilise… « ,  » pouvant contenir … « ,  » traces éventuelles… « . Il est encore plus exceptionnel d’avoir à supprimer l’huile d’arachide. Chaque allergique est différent, le degré de suppression de l’arachide dans le régime dépend de l’âge, de l’histoire, du bilan ; il est à déterminer pour chacun avec son médecin.

Bien lire la liste des ingrédients sur chaque étiquette des produits achetés, la composition pouvant changer sans modification de l’emballage, au gré du fabricant.

Conseils généraux

  • Ne pas consommer de plats frits dans les lieux utilisant une même huile pour frire différents aliments. L’huile de friture (même si ce n’est pas de l’huile d’arachide) peut se  » charger  » en protéines d’arachide lors d’une friture antérieure d’un aliment renfermant de l’arachide et contaminer l’aliment cuit ultérieurement, même si celui-ci ne contient pas d’arachide.
  • Éviter les shampooings et préparations pharmaceutiques à base d’huile d’arachide.
  • Éviter le contact avec les appâts du pêcheur, les aliments en poudre pour poissons, pour oiseaux qui peuvent contenir de l’arachide.
  • Attention au repas  » Asiatique « ,  » Créole  » et  » Fast-food « , aux plats cuisinés du commerce achetés chez le traiteur.
  • Faire préciser l’absence d’arachide, la composition exacte des plats et la manière de les cuisiner (éviter le contact avec des ustensiles ayant servi à des préparations avec de l’arachide).
  • Ne pas accepter un plat dont la composition exacte n’est pas connue
  • Ne pas accepter un plat pour lequel on s’est contenté d’enlever l’aliment interdit avant de le servir

 

Publié le 15 avril 2013 - Mis à jour le 23 septembre 2013